Un projet de mise en location ou de gestion ? Contacter un expert Blue au 01 83 77 18 76.

ll existe deux façons de mettre en location son bien : s’occuper soit même du processus de mise en location ou faire appel à une agence immobilière. La deuxième solution fait recours à des experts du métier qui mettront en œuvre toutes leurs compétences pour rentabiliser vos revenus locatifs.

Comme tout travail mérite salaire, une compensation financière sera appréciée à l’issue de la mise en location. Pourquoi est-il obligatoire de payer ces frais ? Est-il possible de les amortir ou de les déduire ? Nous répondrons à toutes vos questions dans les lignes à venir.

Pourquoi payez-vous des frais d’agence ? 

Nombreux sont les propriétaires qui se demandent : pourquoi payer des frais d’agence

Rappelons que, si le propriétaire paye des frais, c’est que ce dernier a conclut une mise en location grâce à une agence immobilière. Les agences immobilières, avant de procéder à la mise en location du bien font signer un mandat de mise en location. C’est dans ce mandat que sont inclut toutes les prestations de service qui justifient les honoraires que l’agence applique.

Voici quelques exemples de prestation de service :

  • Multi diffusion sur des sites professionnels de l’annonce du bien
  • Gestion des dossiers locataires 
  • Mise en relation des locataires et du propriétaire
  • Organisation des visites 
  • Etat des lieux
  • Rédaction du bail

Selon certaines agences, les prix pourront varier selon les services qu’elles proposent. Ce qui explique les différences de tarifs d’une agence à l’autre.

Est-il possible de payer moins cher ou déduire ses frais d’agence ?

Oui.

Nous pouvons vous conseiller deux méthodes pour cela. La première est de faire, au préalable, une recherche des meilleurs tarifs selon les agences. Certaines agences, comme les agences immobilières en ligne, pourront vous aider à payer moins cher. 

La seconde méthode que nous vous recommandons et de déduire vos frais d’agence du revenu foncier. C’est une méthode que peu de propriétaires connaisse. Pourtant, les commissions d’agences immobilières sont belles et bien prises en charge par la déclaration des revenus fonciers. Ainsi, il vous sera possible de récupérer la totalité des honoraires déboursés.

Le fonctionnement des revenus fonciers 

Les revenus fonciers comprennent :

  • les loyers et fermages
  • les sommes versées en contrepartie de l’édification non autorisée d’une construction,
  • l’indemnité de déspécialisation versée en contrepartie de l’autorisation d’exercer une activité différente de celle prévue dans le bail commercial, si elle compense une perte des recettes ou un accroissement des charges
  • les parts de sociétés civiles,
  • les sommes reçues d’un nouveau locataire à titre de pas-de-porte, de droit au bail ou d’indemnité d’entrée dans les lieux, si leur versement constitue une condition de la location et trouve son origine dans la gestion de l’immeuble.
  • les sommes reçues pour la location d’emplacements publicitaires ou du toit d’une copropriété pour l’installation d’une antenne-relais.

L’ensemble de ces redevances sont à déclarer sur le formulaire 2044 (2019). En complément de la déclaration principale 2042.

Le régime réel 

Ce régime est, soit optionnel, ou soit applicable uniquement si vos revenus fonciers excèdent 15 000 € sur un an. De plus, les immeubles spécifiques (monuments historiques) sont également soumis à ce type de régime. 

Si vous êtes soumis à ce régime, vous pourrez déduire les frais et vos charges engagés pour le logement loué poste par poste pour leur montant réel.

Le régime « micro-foncier » 

Ce régime est uniquement applicable si le montant brut de vos revenus fonciers n’excèdent pas 15 000 € en 2019. En plus, l’immeuble en location ne doit pas être sujet à un régime spécifique, par exemple : les monuments historiques.

Comment déclarer ses revenus fonciers ?

En ce qui concerne les propriétaires soumis au régime micro-foncier. Ces derniers n’ont pas besoin de remplir de formulaire annexe (2044). Il leur suffit d’indiquer le montant brut de leurs revenus fonciers 2019 sur la case 4BE de la déclaration 2042.

Pour déclarer ses revenus fonciers sous le régime réel, il vous faudra vous rendre sur le site www.impots.gouv.fr. Ce site vous donnera la possibilité de télécharger le formulaire numéro 2044. C’est sur ce formulaire que vous devrez déclarer vos revenus fonciers et déduire vos frais d’agence. 

Laisser un commentaire