Un projet de mise en location ou de gestion ? Contacter un expert Blue au 01 83 77 18 76.

Avoir un logement à louer, c’est bien mais avoir une bonne relation locataire – propriétaire bailleur, c’est encore mieux ! Si chaque partie respecte comme il se doit ses droits et obligations, tout devrait bien se passer, en principe.

Aujourd’hui les locataires louent un logement et cherchent de plus en plus à avoir la meilleure relation possible avec vous, propriétaire. La relation locataire-propriétaire, c’est l’échange entre un logement contre une compensation financière. Pour ces raisons, la relation peut devenir conflictuelle. La grande majorité des relations, environ 90%, se déroulent bien mais finalement ce ne sont que les litiges entre les parties qui ressortent.
Comment avoir une meilleure relation locataire-propriétaire ?
Vous découvrirez tout dans cet article, pour devenir le propriétaire dont tous les locataires raffolent.

Assurer une bonne relation avec son locataire

En respectant vos obligations de propriétaires, il est plus facile de commencer et faire durer une bonne relation avec votre locataire.

Offrir un logement décent

Au moment de mettre en location votre logement, vous avez l’obligation de proposer aux locataires un logement décent. Votre logement est dit décent quand il est en bon état d’usage et de fonctionnement et qu’il permet à votre locataire de l’habiter paisiblement en termes de santé et de sécurité.

Il sera aussi jugé comme décent s’il respecte les équipements qui sont nécessaires à la conformité de votre bien.

Le logement que vous louerez devra comprendre :

  • Une pièce d’au moins 9m² avec une hauteur sous plafond de 2.20 mètres. Sinon, le volume de la pièce devra être de 20m³.
  • Une pièce principale disposant d’une fenêtre.
  • Un logement avec un système de chauffage, ainsi qu’un coin cuisine, une salle de bain (ou d’eau) et des toilettes séparées de la pièce principale.

Votre logement ne dispose pas de ces éléments ? Alors vous devrez réaliser les travaux nécessaires pour qu’il soit conforme aux exigences du marché.

Proposer un logement décent est le meilleur moyen de le récupérer dans le même état pour éviter toute remise en état à la fin du bail.

Définir les obligations du locataire

En tant que propriétaire, il est dans votre devoir d’informer votre futur locataire de ses droits et ses obligations. Etant donné qu’il loue un logement à titre de résidence principale, votre locataire devra respecter l’utilisation du bien.

Tout d’abord, il devra vous payer le loyer et les charges mensuelles à temps. Cet acte est à la base de la bonne relation entre votre locataire et vous car vous recevez vos revenus locatifs, ce pour cela que vous louez un logement.

Ensuite, votre locataire aura l’obligation de s’assurer pour pouvoir louer votre logement. Sans l’assurance, il ne pourra pas y habiter.

Une fois dans votre logement, votre locataire devra en user paisiblement, c’est-à-dire qu’il devra assurer le calme dans votre logement et ne pas perturber le voisinage.

Par rapport aux équipements que vous aurez mis à sa disposition, il devra les préserver et les entretenir tout comme l’état général de votre logement.

Une fois qu’il quittera votre logement ou si des dégradations interviennent pendant la location, il devra les réparer.

Être disponible

Être propriétaire demande des connaissances de l’immobilier et du temps. Beaucoup de temps parfois… Et pour que la relation continue de bien se dérouler, il faut que vous soyez disponible, prêt à intervenir au premier problème rencontré par votre locataire.

Votre locataire pourra rencontrer tout type de problème dans votre logement, que ce soit un équipement en fin de vie, une fuite d’eau ou bien d’autres soucis.

Les locataires dans n’importe quelle location, surtout dans une location meublée, attendent du propriétaire qu’il soit le plus réactif possible après qu’ils aient fait appel à vous. Il faudra donc que vous soyez disponible pour agir vite. Cependant, il est probable que vous n’habitez pas à côté du logement que vous louez. Il est alors nécessaire de demander l’intervention d’un membre de la famille, un ami à proximité de votre logement ou du gardien s’il y en a un.

En tant que propriétaire, si vous vous occupez seul de la gestion locative, il est important de disposer d’un carnet d’adresses d’artisans de confiance qui pourront intervenir s’il y a un problème d’eau, d’électricité ou d’autres auxquels pourrait être confronté votre locataire.

Mettre fin à une mauvaise relation locataire-propriétaire

Si votre relation avec votre locataire n’est pas idéale et qu’il ne respecte pas ses obligations, vous pourrez résilier le contrat de bail qui vous lie sous certaines conditions tout comme lui pourra le faire.

Résilier le bail avec une clause résolutoire

Pour que vous puissiez faire jouer la clause résolutoire pour résilier votre contrat de bail après le manquement de votre locataire à ses obligations, sa portée devra être clairement prévue dans le contrat de bail.

Par exemple, la clause résolutoire peut être activée en cas de loyers impayés mais ne peut pas l’être si votre locataire ne paye pas les charges mensuelles ou s’il a un défaut d’assurance.

Du coup, la clause résolutoire ne peut être activée qu’à quatre conditions :

  • pour des loyers impayés
  • pour le non versement du dépôt de garantie à l’entrée dans les lieux
  • pour un défaut d’assurance
  • pour des troubles du voisinage causés par votre locataire

Vous ne pourrez pas activer la clause pour une autre cause car l’activation sera nulle.

Une fois que vous aurez activé la clause résolutoire pour mettre fin à la mauvaise relation avec votre locataire, c’est le juge qui devra se prononcer sur la finalité de la décision. Si votre locataire ne paye plus les loyers, il pourra accorder un délai de paiement et peut-être que la relation avec votre locataire repartira dans le bon sens.

Résilier le bail sans clause résolutoire

Si votre contrat de bail ne comporte pas de clause résolutoire, ce qui est de moins en moins courant, il faudra que vous suiviez une procédure spécifique pour résilier le bail à la suite de la non-exécution des obligations de votre locataire.

Vous devez donc saisir le juge qui se chargera de l’affaire et c’est lui qui prononcera la résiliation ou non du bail. Il peut aussi demander à votre locataire une compensation sous astreinte pour espérer que la situation se régularise.

Avant d’en arriver à saisir le juge, il faudra que vous ayez envoyé une mise en demeure à votre locataire et que vous ayez essayé de trouver une solution à l’amiable. Les garants, s’il y en a, devront être averti.

C’est après que vous pourrez l’assigner devant le tribunal d’instance. Si vous parvenez à obtenir la résiliation du bail, il faudra par la suite expulser votre locataire.

Recours du locataire

Tout comme vous avec votre locataire, il pourra lui aussi demander la résiliation du contrat de bail si vous ne respectez pas vos obligations de propriétaire bailleur.

Si vous ne respectez pas vos obligations, votre locataire pourra vous mettre en demeure. Pour tout simplement ne pas avoir à être confronté à cette situation, il faut que vous entreteniez du mieux possible la relation avec votre locataire.

Si vous recevez une mise en demeure, vous devrez répondre de vos obligations dans les 2 mois suivant. Si vous n’agissez toujours pas, votre locataire sera dans son droit de saisir le greffe du tribunal d’instance et aussi la commission départementale de conciliation.

Vous savez désormais comment avoir la meilleure relation possible avec votre locataire pour ne pas en arriver à une situation délicate qui entraînerait la résiliation du contrat de bail. Avoir une bonne relation avec votre locataire vous assure une sérénité en touchant vos loyers mensuels et une pérennité car votre locataire sera plus enclin à rester dans votre logement.

Laisser un commentaire