Un projet de mise en location ou de gestion ? Contacter un expert Blue au 01 83 77 18 76.

Strasbourg : la ville qui connait une ascension fulgurante de ses prix depuis 1 an

Depuis 1 an, tout l’hexagone voit son activité réduite sur l’ensemble des ces secteurs. Presque tous sauf le secteur de l’immobilier ! En effet, ce secteur ne part pas à la baisse et n’en démord pas face à la crise sanitaire. En dehors des transactions qui ont bien tenu la barque (plus d’1 million de ventes), les prix, eux, n’ont jamais baissé.

D’après Meilleurs Agents, depuis mars 2020, les prix ont augmenté de +2% avec une moyenne de 2805 euros le m² en France. Il en va de même pour les 50 plus grandes villes (+1,7%) et les zones rurales (+1,4%). Cependant, quelques villes tirent leur épingle du jeu sur cette année… particulière.

Premièrement, c’est le cas de Strasbourg qui connait la plus grosse hausse avec +6% (3201€ le m²). Les deux autres villes qui suivent ce top 3 sont Rennes +5,3% (3795€ le m²) et Nantes +5,1% (3724€ le m²). Paris n’est pas dans ce classement puisque la capitale fait partie des villes qui ont pris de plein fouet la crise (-1,8% sur 1 an).

Les gares font gonfler les prix de l’immobilier

Une récente étude, a démontré que la présence d’une gare proche d’un bien immobilier pouvait gonfler son prix. Il faut bien dire, qu’en dehors de Paris, la présence de transports en commun est cruciale ! Il semblerait que la proximité d’un train, métro ou d’une gare justifierait une augmentation de 25% du prix d’un bien ! (source : homadata).

Dans les zones rurales, la différence des prix, selon la présence de transports en commun, est renforcée ! Rien d’étonnant quand on sait que 30% des personnes actives habitant les grandes métropoles utilisent quotidiennement les transports.

Dernière précision, il semble également que moins le réseau de transports est développé dans la ville, plus l’écart des prix est important entre chaque bien ! La différence serait en moyenne de 7,7% entre un bien proche d’une gare (500mètres) et un bien à l’opposé.

Les transactions de mini logements sont toujours légales ?

Même si les prix à Paris sont à la baisse, les annonces « exotiques » pullulent toujours. C’est le cas avec un logement dans le 9 ème arrondissement de la capitale qui était en vente pour 72 000 €. Une transaction presque donné nous direz vous. Sauf dans le cas ou vous prenez en compte la surface de « l’appartement » : 5,3m². La plupart des internautes, sur twitter notamment, lynchent la franchise (Orpi) qui a mis en ligne le bien.

Que ce soit pour la qualification d’appartement ou le prix de 14 000 € du mètre carré, les internautes s’indignent ! Selon eux, il y aurait même un « abus de langage » pour une mention qui peut s’avérer trompeuse pour un potentiel acquéreur. Quoi qu’il en soit, la vente de micro-logements comme celui-ci est tout à fait légale. La loi prévoit une totale jouissance d’un propriétaire pour son bien, y compris le fait de le vendre. En revanche, il est totalement interdit de louer un bien inférieur à 9m².

Pour information, le bien s’est vendu très récemment.

Laisser un commentaire